lundi 18 septembre 2017

La fortune des Rougon de Emile Zola

RESUME: Issus de la paysannerie enrichie, les Rougon portent en eux l'avidité du pouvoir et de l'argent. Une des branches de la famille, les Macquart, sera marquée par l'hérédité de l'alcoolisme, du vice et de la folie. Le coup d'Etat du 2 décembre 1851 entraîne les Rougon dans la conquête de Plassans, la capitale provençale du roman. La haine de l'empereur pousse Silvère, petit-fils de la matriarche, et Miette, sa femme, dans l'insurrection républicaine. De ces passions et de ces fureurs naîtront cent personnages, et celui, aux mille visages anonymes, de la foule et de la collectivité qui préfigure le XXe siècle.

MON AVIS: Voila une série que je m'étais promis de lire depuis un moment. IL y'a des années, j'avais lu "au bonheur des dames" que j'avais d'ailleurs bien aimé.
Si vous me suivez sur ce blog, vous savez que je ne suis pas très classique. L'an dernier, je m'étais attelé a lire ce premier volume, mais j'avais abandonné au bout de 50 pages. La je suis ravie d'avoir pu le finir et même tenez vous bien a l'avoir apprécié.
Bon cette lecture a été quand même une aventure, car c'est long et fastidieux a certains moment. On suit donc les début de la famille Rougon et de la famille macquart issu de la paysannerie dans leur conquête de la richesse. Il y'a une foule de personnages a retenir: qui est marié avec qui, l'enfant de.. et ainsi de suite. J'avoue que j'avais peur de m'y perdre au milieux de tout cela, mais bon j'ai réussis a suivre.
J'ai bien aimé comme je le disais plus haut, mais.. Et oui, il y'a un mais. Certains passages, m'ont plus intéressé que d'autre je dois bien l'avoué. A certain moment, j'avais envie de décroché complet, surtout au moment des passages sur les insurgés. J'avoue que la politique et la guerre chez moi ça fait deux. C'est bien décrit, y'a pas a dire, mais bon c'était d'un long!! Autre passage longuet, c'est la partie sur Silvère et miette que j'avoue ne m'a pas émue plus que ça.
Par contre, les passages sur la famille en elle même que ce soi Adelaïde, pierre, Antoine et tous les autres qui jalonnent ce récit, l'auteur nous les décrit a merveille! Il brosse avec talent la psychologie humaine et sociale de la condition humaine de cette époque. On sent bien que ce tome pose les bases pour les tomes suivant et qu'on retrouvera dans les prochains tomes, a savoir les relations sociale, la politique, les amours aussi sous font de fresque, que dis je de généalogie familiale, car c'est ça aussi la série des Rougon macquart. On retrouvera je suppose tout les personnages dans les prochains livres.
Je dois reconnaitre le talent de l'auteur qui sait bien nous immerger dans cette époque et nous transporte, même si son écriture et son style peuvent être dur a lire et rebuter un peu, comme je l'ai été pendant longtemps.  Mais je serais ravie de continué cette fresque familiale et je pense que je me régalerais plus avec certains qu'avec d'autre, ce qui ne m'empêchera pas j'espère d'apprécié cette œuvre a sa juste valeur.

dimanche 17 septembre 2017

Coupable, ou non coupable: quand le doute persite de Karl Zero

RESUME: Dany Leprince est-il réellement innocent ? Ou est-il bien le quadruple meurtrier que la justice a condamné ?
Pourquoi Jacques Viguier a-t-il fait disparaître le matelas de sa femme s’il n’a pas fait disparaître... sa femme ?
Pourquoi Ian Bailey, qui s’est vanté du meurtre de Sophie Toscan du Plantier, est-il encore en liberté ?
Comment un serial violeur comme le Dr Krombach a-t-il pu si longtemps échapper à la justice ?
Alexandre Despallières, mi- escroc, mi gigolo, a-t-il tué son richissime amant, le producteur d’Elton John ?
Dans toutes ces affaires criminelles récentes, même lorsque la justice est passée, subsiste un doute. Karl Zéro s’est rendu sur les lieux, a rencontré les protagonistes, mené sa propre enquête et livre son intime conviction. Quitte à déplaire. Quitte à surprendre. Quitte à convaincre.

MON AVIS: 2e livre que je lis de Karl Zéro après le très bon disparues que j'ai lu il y'a quelque temps. Cette fois, il parle de ceux que l'on pense coupable mais dont le doute persiste, d'où le titre. A part, l'affaire de Jacques viguier et d'Alexandre Despallières, je connaissais les autres affaires traités dans cette ouvrage, pour en avoir entendu parler via les médias ou la presse.
L'auteur traite son sujet en son âme et conscience et si on apprend rien de neuf, il explique ce qui peut cloché dans les affaires écrite. Il en apporte une nouvelle approche et pointe du doigt tout ce qui n'a pas été dans l'enquête, notamment dans l'affaire Dany Leprince qui est vraiment celle la plus parlante dans cette catégorie.
Karl Zéro écrit un peu comme il parle, du coup on a un peu l'impression de l'entendre en le lisant. Comme je l'avais déjà écris pour disparues, j'avoue ne pas être super fan de l'auteur. ( je parle de l'homme) Par contre, je trouve ses émissions et ses livres très intéressant. J'avoue que dans ce style, il se défend plutôt pas mal, car il pose les bonnes questions comme sur l'affaire Alexandre Despallières.
Bien sur, il donne son avis. Et après comme il le sous entend, chacun se fait sa propre opinion a savoir est ce qu'il est coupable ou y'a t'il eu un dysfonctionnement dans l'enquête. Pour ma part, je pense que oui, mais ce n'est que mon humble avis. Certains font de bon coupable mais le sont ils pour autant, c'est une autre histoire. Je vous laisse juge en lisant cet excellent ouvrage bien écrit et qui s'il n'apporte pas une nouvelle lumière sur l'affaire permet de ne pas rester totalement dans l'obscurité.

mercredi 6 septembre 2017

Malefica, tome 2: la voie royale de Hervé Gagnon

RESUME: Accusée de sorcellerie et devenue, bien malgré elle, une menace pour le roi et pour le pape, Anneline Dujardin poursuit sa route avec sa fille, Jeanne, et le hors-la-loi François Morin, désormais irrémédiablement lié à elles. Poursuivis par les mousquetaires du cardinal de Richelieu et par le redoutable inquisiteur Guy de Maussac, qui a juré de faire brûler les Dujardin, les fugitifs emportent les précieux documents transmis par des générations de guérisseuses. En percer le secret représente leur seule chance de survie, et c'est à Paris que le grimoire dévoilera ses mystères. Jusqu'où Anneline devra-t-elle aller pour mener à bien la mission que lui a confiée son ancêtre par-delà les siècles ?

MON AVIS: Ravie de retrouvé Anneline, Jeanne, François et tous les autres personnages qui ont jalonné le premier tome. On continue l'aventure et la fuite de nos personnages qui se dirigent vers Paris pour essayé de découvrir quelle est le secret de Aregonde l'ancêtre d'Anneline. On retrouve aussi les personnages détestable qui m'on fait grincer des dents dans le premier tome comme Fagot, Maussac et Hilaire.
On suit donc comme je le disais plus haut la fuite de nos héros et leur errance pour tenté d'échapper a leurs ennemis.
L'intrigue est partout et les rebondissements nombreux dans ce tome. Deux choses m'ont quand même dérangé c'est les violences qu'elles soient sexuelles ou violence tout court comme me disais tautiton sur mon suivis de LA. 2e chose c'est qu'il y'a peut être un peu trop de rebondissement. Comprenez moi bien, j'adore ça! sinon c'est plat, il n'y'a pas de rythme et on s'ennuie. La, ce qui m'a gêné, c'est le faite que nos personnages sont sans arrêt pris, ils arrivent a s'enfuir et on les reprend 10 pages plus loin. J'avoue que du coup le rebondissement n'existe plus.
Par contre, l'auteur sait nous tenir en haleine du début a la fin car le fin mot de l'histoire n'arrive que vraiment a la fin et personne n'arrive a savoir le pourquoi avant se moment la et ça j'ai adoré.
Autre chose que j'ai adoré c'est la place des femmes dans cette histoire ou elles sont vraiment au centre de tout. L'auteur a su encore une fois nous emmener avec lui sur le chemin d'Anneline, jeanne et François pour nous faire assisté a leur épopée ou on sursaute a toute les pages, ou on sert les dents ( et autre chose) et que lorsque c'est fini, on pousse un grand ouf de soulagement. vivement le dernier tome

 ce livre a été lu dans le cadre du challenge de la licorne

ma note 4/5

dimanche 3 septembre 2017

Le permier sang de sire Cédric

RESUME: Les plus grandes terreurs naissent dans l’enfance et prennent racine au plus profond de nous.
Qu’est-ce qui les fait resurgir ? Sommes-nous capables de les surmonter ?

Par une nuit d’hiver glacée, deux flics de la criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans son appartement et les méthodes employées ne ressemblent pas à un règlement de compte. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par le désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa sœur jumelle, pressent un danger imminent. Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie ? Hallucination ou réalité ?

MON AVIS: Je me suis plongé dans ce livre avec une certaine appréhension et un peu sur la pointe des pieds. Je vous explique pourquoi: j'avais essayé de lire il y'a quelque temps l'enfant des cimetières de cet auteur et j'avoue ne pas avoir été emballé du tout au point que je l'ai abandonné.
Du coup lorsque mon mari m'a donné celui ci après ma panne de lecture de début aout, j'avoue que j'ai eu un peu peur. Grand bien m'en a pris de le lire: j'ai adoré!!!
L'auteur nous plonge dans le contexte dés les premières pages. Bon au tout début, on se demande mais ou veut il en venir, on ne comprend rien du tout, mais en faite tout s'imbrique parfaitement au fur et a mesure des pages. Apparemment  cette histoire fait partie d'une saga dont c'est le 2e tome qui en compte pour le moment 3. Même si je n'ai pas lu le premier, cela ne m'a pas gêner car je pense que ses livres peuvent se lire indépendamment même si on retrouve les mêmes personnages.
Donc ce livre se situe 2 ans après le premier livre "de fièvre et de sang". Dans ce livre, il y'a une nette dimension fantastique qui reste très plaisante. Il y'a aussi certains détails bien gore qui peuvent un peu choquer et qui sont souvent présent dans les livres de l'auteur d'après ce que j'ai lu. Cela ne m'a pas gêner car ayant lu du Chattam, je pense que je suis vacciné pour tout.
J'ai beaucoup aimé les personnages, Eva autant qu'Alexandre. Tout deux sont deux écorchés vif que la vie n'a pas gâté. On en apprend beaucoup sur sa vie a elle. Au début, on a l'impression que ce sont deux enquêtes distincte et puis ensuite tout s'enchaine et l'auteur nous emmène avec brio suivre cette histoire qui va de rebondissement en rebondissement. De tension en tension avec des nœuds bien emberlificoté jusqu'à ce que tout se dénoue. Un thriller glaçant mêlé de suspens avec un poil d'ésotérisme qui m'a bien plu et m'a réconcilié avec l'auteur. je vais me procuré les autres pour d'une part avoir le début et aussi pour avoir la suite. Je pense relire l'enfant des cimetières, il passera peut être mieux cette fois ci.