dimanche 24 septembre 2017

C'est dimanche, on visite

Et voila, la rentrée est passé et voici le retour de ma chronique de c'est dimanche on visite. Comme vous le savez, c'est un rendez vous mensuel ou je vous emmène visité un lieu chargé d'histoire ou d'architecture, un trésor de notre patrimoine.

Ce mois ci je vous emmène très loin dans l'Est. Plus précisément en Alsace a la découverte du château du Haut Koenigsbourg. Suivez moi!... Sachez que toute les sources, photos et articles sont issus d'internet car lorsque j'ai visité ce château, ce qui remonte a loin, le numérique n'existait pas !!

 Perché sur un promontoire rocheux au-dessus de la plaine d’Alsace et rebâti pour célébrer la grandeur de Guillaume II, empereur d’Allemagne, ce château est devenu, un des monuments les plus visités de France.
Ci dessus, une vue du panorama du château.



Allez un peu d'histoire:

Tout d'abord appelé Staufenberg, le site comprend dès 1147 des fortifications qui permettent de surveiller la route reliant l'Alsace du Nord au Sud et l'un des axes principaux d'Est en Ouest. Il appartient alors à Frédéric de Hohenstaufen, futur empereur du Saint Empire Romain Germanique. Le nom de Koenigsbourg (château du roi) apparaît en 1192.

Au XIIIème siècle, le château passe aux familles des Ratsamhausen et des Hohenstein. Devenu un repère de chevaliers brigands, le château est conquis et incendié en 1462 par une coalition regroupant Colmar, Strasbourg et Bâle.

Les restes du château du Haut Koenigsbourg sont alors confiés à la famille des Thierstein en 1479, qui le reconstruisent et l'adaptent à l'artillerie. A l'extinction de la famille des Thierstein en 1517, le château n'est plus entretenu et se délabre petit à petit.
Les fortifications ne résisteront pas aux Suédois, qui s'en emparent et l'incendient en 1633 lors de la guerre de Trente Ans.



Vue depuis le donjon. Magnifique non??

Le château est alors laissé à l'abandon. En 1899, le château est offert à Guillaume II de Hohenzollern, Empereur d'Allemagne (la région est alors allemande). L'empereur veut faire de ce château un symbole de la grandeur de l'Allemagne et décide la restauration du château du Haut Koenigsbourg.
La restauration est confiée à Bodo Ebhardt qui reconstruit le château tel qu'il était à l'époque des Thierstein (malgré quelques libertés prises ou erreurs). Le château du Haut Koenigsbourg est inauguré en mai 1908.
A la fin de la première Guerre Mondiale, le château devient bien national français.

Extérieur : le château du Haut Koenigsbourg impressionne par sa taille (long de 270 mètres) et la beauté de ses remparts. A l'Est et en contrebas du château (côté route) se situe un bastion en étoile qui servait à empêcher l'approche de canons et qui abritait un parc à animaux.
En remontant vers l'entrée, vous longerez les impressionnants remparts extérieurs (courtines), première ligne de défense, contenant plusieurs tours.
Poursuivez la promenade vers l'autre extrémité du château pour apprécier le grand bastion, flanqué de deux impressionnantes tours d'artillerie.
Ci dessous une vue des remparts.
Ci dessous, deux photos des deux portes d'entrée avec a gauche, la première porte à l'emblème de la famille des Thierstein (un animal en allemand=Tier se tenant sur une pierre=Stein), principaux constructeurs du château à la fin du XVème siècle. et a droite la 2e porte portant les doubles blasons des familles de Hohenzollern (famille de Guillaume II) et de Charles Quint (Famille des Habsbourg). Ces deux armoiries, comme de nombreux autres symboles, sont un signe politique, montrant ici la continuité des deux dynasties impériales.





 


L’architecture du lieu n’est pas facile à comprendre. Il faut dire que le château repose sur un éperon rocheux de 270 mètres de long sur 40 de large : partout, des murailles, des tourelles ; ici, une porte couronnée de lions, là une herse, un escalier à vis… et au-dessus, altier, le donjon, dont la reconstruction sur base carrée par Bodo Ebhardt suscita à l’époque de vives polémiques. Vous pouvez admiré sur cette photo, a droite le blason que vous avez en détail sur la photo du haut.
 
Maintenant, entrons a l'intérieur et voici ce qui nous accueille : de la cour principale vous avez accès à plusieurs annexes importantes, dont la forge, le moulin, l'auberge et une fontaine.
Cette cour mène aussi au corps du logis, par une porte surmontée elle aussi du blason de la famille des Thierstein. photo ci-dessous

C'est bon nous sommes a l'intérieur: l'intérieur du château du Haut Koenigsbourg est particulièrement intéressant de par sa restauration et son ameublement qui donne une vision de la vie des grands seigneurs du moyen-âge, malgré quelques salles "modernes" à destination de la politique de Guillaume II.

         La visite commence par un escalier menant à un pont levis, protégé par des meurtrières. Passé cette défense protégeant le logis, vous accédez à un puits fortifié de 62 mètres de profondeur. En rejoignant le logis, vous passerez par le cellier, belle salle voûtée, puis par une cour intérieure contenant une citerne de récupération des eaux de pluie et finalement par les cuisines.
La montée aux appartements vous permettra de découvrir un exemple de l'habitat de château. Les pièces nobles sont recouvertes de lambris et contiennent une cheminée ou un poêle en faïence (le kokelhof, typique de la région) ainsi que quelques meubles. Les fenêtres sont souvent équipées d'un coussiège, petite banquette qui permet aux femmes de s'installer à cet endroit pour recevoir un maximum de lumière et de réaliser des travaux de couture.
Voici la chambre, photo ci dessus. Ci dessous remarquez les meubles! Le genre qui tient pendant 4 générations!!

         En poursuivant votre visite vous atteindrez la salle des fêtes, la plus célèbre du château du Haut Koenigsbourg. Elle a un but clairement politique, au détriment de la restauration historique. La salle a une hauteur plus importante que celle d'origine (la galerie indique la hauteur initiale). Au plafond, l'aigle impérial domine la salle et englobe les blasons des différentes villes de la région. Sachez que
L’intérieur du château a bénéficié du même souci de reconstitution.
Le logis seigneurial est divisé en deux parties :
  • Le sud, autrefois réservé à la famille Thierstein, avec ses galeries en bois, une chapelle et une salle d’armes, présente aujourd’hui une collection d’armes blanches ;
  • Le nord, qui recevait les invités, abrite la chambre de l’impératrice, avec poêle et meubles d’époque.
Ils ont été rassemblés, comme tous les autres objets, par une association qui, de 1904 à 1918, s’est efforcée de remeubler le site. Mais la pièce la plus spectaculaire est la salle du Kaiser, au cœur du logis. photos ci dessous.

            Un peu plus loin vous pourrez visiter la salle des trophées de chasse, tous marqués du W de l'empereur (Wilhelm pour Guillaume). pas la plus intéressante si vous voulez mon avis!



Poursuivons notre visite a travers ce merveilleux château.  La salle d'armes abrite une importante collection d'armes anciennes et d'armures. Un poële en faïence équipé d'un petit siège chauffant est présent dans la salle.

Voici deux vues différente de la salle d'arme. La photo ci dessous montre un détail que vous voyez sur la photo ci dessus. En prévention d'une autre attaque...Hallebardes, arbalètes, cuirasses et côtes de maille : guerriers à vos armes.

En poursuivant votre visite vous passerez par la chapelle, une cour intérieure pour finalement atteindre le grand bastion.
Terminez par le jardin médiéval, inspiré de gravures de l’époque, avec ses carrés bordés de plessis, où les herbes « simples » côtoient les herbes « magiques », les plantes tinctoriales, celles qui nourrissent. De l’autre côté, le grand bastion, flanqué de deux tours, protège l’ouest, partie la plus vulnérable du château. Sa courtine a été aménagée en terrasse d’artillerie
Ne vous privez pas du plaisir d’y monter : la vue y est fantastique, du Hohneck au Grand-Ballon, en passant par les ruines d’autres nids d’aigles, châteaux de l’Ortenbourg, de Ramstein, du Frankenbourg. En vigie au-dessus de la plaine d’Alsace, le Haut-Koenigsbourg retrouve sa raison d’être.
 
 
 
Pour finir, voici différentes vue que je vous met de l'extérieur, histoire de vous en mettre pleins les yeux.






Cette photo ci après est l'escalier de style néolithique
Pour finir comme d'habitude, je vous met les renseignements au cas ou mon article vous a mis l'eau la bouche et que vous voulez aller le visité :

Le château fort est ouvert toute l'année sauf les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.
horaires de la billetterie
Janvier, février, novembre et décembre :
9h30 - 12h et 13h - 16h30
 
Mars et octobre:
9h30 - 17h
 
Avril, mai et septembre:
9h15 - 17h15
 
Juin, juillet et août:
9h15 - 18h
 
Le château ferme le soir 45 min. après la billetterie
Pour tous renseignements, du lundi au vendredi, concernant les horaires d'ouverture, téléphoner au +33 (0)3 69 33 25 00.
 
Tarif:
Plein tarif
9 €
Plein tarif jeunes de 6 à 17 ans
5 €
Tarif réduit adultes
7 €
Tarif réduit jeunes de 6 à 17 ans
4 €
Tarif réduit personnes en situation de handicap
4 €
Enfants de moins de 6 ans
Gratuit
Groupes
Par personne
Tarif professionnels du tourisme et Groupes à partir de 20 adultes
7 €
Tarif réduit jeunes de 6 à 17 ans (hors groupes scolaires et périscolaires)
4 €
Tarif groupes scolaires et périscolaires
2 €
Tarif groupes publics handicapés
2 €
Tarif réduit accompagnateurs de groupes scolaires et périscolaires
7 €
Personnes à mobilité réduite
Par personne
Accès à l'espace d'interprétation audiovisuel2€



Notre visite s'achève ici. Je vous conseille vraiment cette endroit qui est superbe. Je vous dis au mois prochain pour une nouveau rendez vous de c'est dimanche, on visite!!






 

6 commentaires:

  1. C'est très joli !
    Merci pour la visite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je t'en prie, si cela peut te faire voyager un peu..

      Supprimer
  2. Tu me rappelles quelques souvenirs car j'ai visité ce château gamine lors d'une colonie de vacances en Alsace. Je crois que ce serait bien que j'y retourne, hormis les photos de l'extérieur, j'ai un peu beaucoup oublié ce site.
    Merci pour ce chouette billet :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. avec plaisir my. moi aussi j'ai visité ce château il y'a longtemps. Avec mes parents on passait toujours nos vacances dans les Vosges et on allait en alsace car ma mère est de la bas. Et tous les ans ou presque je redemandais ce château et aussi le mont st odile

      Supprimer
  3. Ce château a vraiment l'air incroyable *_* Tu nous a gâtés pour cette rentrée dis donc !!! Merci pour ce voyage en Alsace qui valait le détour ;-) Bises Chris :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ma lupa, toujours fan de cette chronique. merci de ton enthousiaste. Je vais m'atteler a la chronique du mois d'octobre

      Supprimer