dimanche 24 avril 2016

C'est Dimanche on visite..





Et voila de nouveau la fin du mois et avec le retour du rendez vous de c'est Dimanche on visite... Comme vous le savez, c'est un rendez vous mensuel ou je vous emmène visité un lieu chargé d'histoire ou d'architecture, un trésor de notre patrimoine. Je tiens d'ailleurs a vous remercié pour les commentaires élogieux que vous adressez sur ce rendez vous. Il est vrai que si c'est un travail conséquent, mais comme beaucoup me le dise, c'est une passion chez moi et un véritable plaisir de préparer ce rendez vous qui me tient a cœur.

Aujourd'hui, contrairement a d'habitude dans ce rendez vous, je ne vais pas vous emmené voir une église ou un château ou quelque chose comme ça. Je vous demande de me suivre dans un quartier mythique de notre capitale, le quartier du marais.


Bon comme d'habitude, on va faire un bref point pour le situer et en savoir un peu plus sur ce quartier populaire. C' est un quartier parisien historique (et non administratif), situé dans une partie des 3e et 4e arrondissements de Paris, sur la rive droite de la Seine. Il est aujourd'hui délimité à l'ouest par la rue Beaubourg, à l'est par le boulevard Beaumarchais, au nord par la rue de Bretagne et au sud par les quais de la Seine et le boulevard Henri IV (hôtels d'Aumont, de Beauvais, de Chalon-Luxembourg au sud de la rue Saint-Antoine).
Le Marais est une ancienne zone de marécages occupée depuis le XIIe siècle par des ordres religieux parmi lesquels l'ordre du Temple, qui y installent des établissements. Au début du XVIIe siècle, à la suite de la construction de la place des Vosges, ce quartier, jusque-là périphérique, devient le lieu de résidence de la noblesse parisienne. De nombreux hôtels particuliers y sont construits dont beaucoup subsistent aujourd'hui. Au milieu du XVIIIe siècle le quartier est déserté par l'élite parisienne au profit du faubourg Saint-Honoré et du faubourg Saint-Germain qui offrent plus d'espace. La Révolution française achève de chasser les propriétaires fortunés. Le quartier est dès lors occupé par une population d'artisans et d'ouvriers qui occupe les anciens hôtels et construit des ateliers dans les anciennes cours intérieures.
Les grands travaux d'aménagements de Paris du XIXe siècle touchent peu le quartier qui conserve ses rues étroites, mais de nombreux immeubles de qualité sont progressivement détruits. Dans les années 1960, est lancé sous l'impulsion d'André Malraux un programme de sauvegarde et de préservation du quartier. Le quartier préservé est désormais, grâce à ses beaux immeubles, fréquenté par les touristes et recherché par les classes aisées. De nombreux musées y sont installés.
Plusieurs communautés s'y sont constituées au cours des années : juifs ashkénazes à la fin du XIXe siècle, Chinois après la Première Guerre mondiale, et homosexuels. Voila, histoire d'en savoir un peu plus. Maintenant suivez moi pour la découverte de quartier, qui est l'un des plus connu de la capitale, ou vous avez lu que différentes communautés se côtoie. Commençons par le commencement, voici le plan du quartier, vous avez vu, il y'a un bout de chemin!!
 
Ce quartier regorge d'hôtels particulier, je vous en présente quelqu'un parmi les plus connu.
 voici l'hôtel des archevêques de  sens situé dans le 4e et qui abrite la bibliothèque de Forney. sachez qu'il a été finis en 1507
 A droite, voici l' hôtel de Soubise à été construit en 1705 par le prince de Soubise, il se trouve au n°60 de la rue des Francs Bourgeois et reçoit maintenant les Archives nationales.
 Je vous présente maintenant l'hôtel de Sully, situé au 62 rue saint Antoine.
  construit en 1624 a été habité par le duc de Sully. ( ministre de Henri IV). L'intérieur de l'hôtel de Sully. Il abrite une bibliothèque municipale et la Caisse des Monuments historiques. (en bas a droite). En bas a gauche: Lorsqu'on traverse le bâtiment de la bibliothèque, on arrive dans ce jardin avec l'hôtel de Sully en fond. Il faut traverser cet hôtel particulier pour arriver sur la place des Vosges.  


 
 



 Sur la gauche voici la cour intérieur de l'hôtel de Beauvais, il se trouve au situé au 68, rue François-Miron, dans le 4e arrondissement de Paris, édifié à partir de 1655 dans le quartier du Marais. Il abrite la Cour administrative d'appel de Paris. Il est classé au titre des monuments historiques en 1966. Sachez juste pour la petite histoire, qu'il a été offert a une femme, Catherine Bellier, épouse de Pierre de Beauvais et première femme de chambre de la reine Anne d’Autriche, pour service rendu. Surnommée Céteau la Borgnesse à cause de son œil divergent, cette roturière choisie pour sa laideur (afin que le roi ne s'éprenne pas d'elle) aurait, sur ordre de la reine, dépucelé le jeune Louis XIV alors âgé de 14 ans.

 Voici maintenant le célèbre musée Carnavalet qui  est le musée municipal parisien consacré à l'histoire de Paris des origines de la ville à nos jours. Situé dans le quartier du Marais au no 23 rue de Sévigné à Paris, dans le 3e arrondissement, il présente des collections exceptionnelles : souvenirs de la Révolution française peintures, sculptures, mobilier et objets d'art. Le musée est constitué de l'hôtel de Carnavalet et l'hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau reliés par une galerie située au premier étage. En haut, l'entrée et ci dessus la cour.   Mme de Sévigné qui est célèbre pour ses lettres qui laissent un témoignage de son époque a la cour de Louis XIV, y a habité de 1677 a 1696.
Après vous avoir montré quelques hotel bien connu des parisiens ( et des autres), je vous emmène dans les rues les plus connu du quartier.
Pour commencé, on en parlais plus haut, la rue de sévigné. Sur la dernière photo, vous pouvez voir une photo de la rue qui date de 1829. Sur la photo du milieu, vous apercevez l'église saint Paul-saint louis.
La rue est un regroupement et renommée de deux anciennes rues :
  • la rue de la Culture Sainte-Catherine ou rue de la Couture Sainte-Catherine
  • la rue du Val, ancien nom supposé de la partie comprise entre la rue des Franc-Bourgeois et la rue du Parc-Royal





Sur la photo du haut, une vue de la rue vieille du temple, qui est une ancienne rue de paris. C'était un chemin qui menait à la Commanderie du temple. A noter : Cacao et chocolat au numéro 36, tout un programme pour les papilles.
  Je vous propose de me suivre maintenant dans la rue des rosiers qui est au cœur du quartier juif de Paris en plein marais. Elle daterait du 13eme siècle, et longeait les remparts de Philippe Auguste. Des rosiers poussaient contre ces hauts murs, dont on peut voir quelques vestiges au n° 8.
 Au n° 34 de la rue se trouve l'As du Fallafel, à goûter si vous êtes de passage.
 
 
Un peu plus loin dans la rue des Francs Bourgeois, à l'angle de la rue vieille du temple se trouve cette élégante demeure flanquée d'une tourelle. Cette vieille rue se nomma d'abord rue des Poulies, des Viez Poulies ou Vieilles Poulies, Richard des Poulies et Ferri des Poulies, à cause de ses métiers de tisserands  Elle a pris son nom actuel après que furent fondées, en 1334, des « maisons d'aumônes » dont les occupants, affranchis de taxes en raison de leurs faibles ressources, étaient appelés « francs-bourgeois », et dont l'une se nommait maison des Francs-Bourgeois, hôpital pour bourgeois miséreux. On lui donna le nom de « rue des Francs Citoyens » pendant la révolution. la photo du bas est une vue vers l'est
 
Maintenant direction rue Sainte Croix de la Bretonnerie.
C'est une des plus anciennes rues du quartier du Marais, puisqu'elle est ouverte dès le XIIIe siècle, sous le nom de Lagny, ou de la Grande-Bretonnerie.
L'origine de ce nom découle du fait que la rue se trouvait alors sur le fief de Saint-Pierre-de-Lagny et près d'un site dit du Champ-aux-Bretons. De haut en bas, une vue de la rue, au niveau de la rue des guillemites, ensuite vient le théâtre du point virgule au n°7. Photo du bas, l'angle de la rue avec la rue avec la rue Aubriot. Si vous passez par la vous verrez une inscription en latin sur le mur, juste en dessous de la statue ou est écrit ECCE MATER TUA, si j'ai bien lu ( enfin j'espère que c'est du latin)


Allez je vous emmène maintenant dans la rue des archives qui dois son nom aux archives nationales. Les archives sont visitable et se situe au no 45. Juste a coté vous passerez dans la rue pavée  Elle fut l'une des premières de ce quartier à être pavée, d'où son nom. C'est une rue sombre, étroite et légèrement sinueuse, qui a échappé au réalignement des rues du Baron Haussmann. Photo a droite, vous pouvez voir l'entrée de la bibliothèque historique de la ville de Paris, qui était l'ancien hôtel d'Angoulême et qu'on appelle aussi l'hôtel d'Angoulême Lamoignon située au no 24, photo en bas a gauche La rue Pavée, au croisement de la rue Mahler (à droite sur le cliché). On distingue les moignons du mur de l'ancienne enceinte Philippe-Auguste. Si vous continué plus loin vous tomberez sur la rue des rosiers ou si vous suivez la rue vers la dernière photo de gauche vous allez vers le village st Paul ou je vous emmène.
 
 

 

L'église St Paul a été construite sous Louis XIII en 1627, elle fut une des plus riches église de Paris, et la 1ere à recevoir un dôme. photo ci dessus, photo du haut Le village Saint Paul se situe à l'arrière de l'église St Paul. On y trouve de petites boutiques et de sympathiques petits restaurants. Le calme de l'endroit contraste fortement avec l'agitation des rues alentour.
Dans une petite cour se trouve cette galerie ainsi que cette adorable statue, photo ci contre.
Je ne pouvais pas vous parlé du quartier du Marais sans vous montré ce qui est sans doute le plus connu, a savoir la place des Vosges. Les arcades de la place des Vosges sont constituées de grès et de briques rouges pour les voûtes. En été on peut y écouter de la musique car les musiciens fréquentent l'endroit. Toute la place des Vosges est entourée de bâtiments du même style architectural : grès clair et brique rouges, avec des toits mansardés en ardoises. Cette place s'appelait la place royale jusqu'en 1800 environ. Elle a été créée par le roi Henri IV en 1605. Les pelouses de la place Louis XIII sont un lieu de repos pour les habitants du quartier, bien qu'en principe interdites.
Victor Hugo a habité au n° 6 de la place des Vosges pendant 16 années.( voir le premier c'est dimanche on visite ou je vous en parle plus longuement. ) la maison de victor Hugo. Les fontaines rafraîchissent l'air en été. La place devint rapidement un endroit à la mode au 17eme siècle et les nobles de la cour du roi se firent construire de somptueuses demeures dans le marais.



 
Les rues avoisinantes regorgent de magasins d'art comme ceux rue du passage de la mule qui relie la place des Vosges au boulevard Beaumarchais.
de bistrots typiques, comme le café martini
 
Voila, je ne peux bien sur pas vous montré toute les rues, églises, hôtel square, musée qui se trouvent dans ce quartier, j'en aurais pour des pages et des pages. Je voulais juste vous donnez un avant gout des rues que j'apprécie le plus dans ce coin ci de Paris. Sachez juste que c'est un quartier vivant ou beaucoup de populations se rencontrent et vivent plus ou moins sur le même palier et que vous trouverez beaucoup de magasins simple ou insolite et que pas mal sont ouvert le Dimanche ( ça tombe bien tiens) alors si vous ne savez pas quoi faire.. Sur ce je vous laisse a cette visite et vous dit au mois prochain pour une nouvelle visite.
 

12 commentaires:

  1. Ohlalala ! j'adore le quartier du Marais dans lequel j'ai flâné des heures quand j'étais étudiante parce que mon prof de piano y habitait :D
    J'y retourne toujours avec plaisir. Merci pour cette balade, les explications historiques et les souvenirs qui vont avec :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi aussi j'y vais souvent. j'ai quelques quartiers qui m'attirent dans paris, comme st germain des prés, saint michel et le marais.

      Supprimer
  2. Les photos sont très belles, un très beau quartier !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci salhuna de ta visite et de tes compliments

      Supprimer
  3. C'est super Chris, quel beau boulot et quelle belle balade ! Le marais connais bien, tu pourras à l'occasion alors faire un tour au salon où l'on brunch le dimanche matin " Au loir dans la théière", super ambiance, rue des rosiers, ma fille était à l'accueil du musée carnavalet (petit boulot pendant son stage à Paris...) un quartier hyper agréable et tendance aussi ! Merci Merci, ca me rappelle tant de bons souvenirs tous ces endroits ! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je t'en pris si cela t'a fait plaisir. le musée j'y sui allé la dernière fois, Mais presque toute les salles sont fermé pour travaux, et ils vont fermé le musee en octobre pour restauration, du coup frustré, je n'ai pas vu grand chose. Bise

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup ce quartier, super article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci a toi de ta visite, ravi que cela vous plaise a tous

      Supprimer
  5. Cette visite dans le Marais fut top *_* Merci Chris de nous emmener avec toi dans un si chouette endroit avec ce super billet !!! Et comme toujours, tu nous a gâté avec de belles photos ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci du compliment, j'essaye de vous faire découvrir des endroits que j'aime.

      Supprimer
  6. Super rendez-vous, en tant qu'étudiante de l'art ce genre d'article me plaît beaucoup. En plus je n'ai pas encore eu l'occasion de visiter ce coin :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peut etre un jour, tu iras. Tu fais de chouette étude dis donc, ça a l'air super interressant. Moi j'adore le patrimoine, l'histoire, les vieilles pierres, d'où ce rendez vous mensuel, qui me tient a coeur

      Supprimer