vendredi 25 décembre 2015

C'est dimanche, on visite..


Et déjà la fin du mois de décembre!! Du coup c'est aussi la 2e édition de ma nouvelle rubrique sur les visites du patrimoine avec "C'est dimanche, on visite..
Alors ou est ce que je vais vous emmener aujourd'hui?? Pas très loin! je vous invite a me suivre a Saint Denis dans le 93. 
Si vous êtes passionné d'histoire, ou peut être en avez vous entendu parler: Cette basilique est surtout connu pour abriter les tombeaux et gisant de nos rois. Mais a part ça? que savez vous exactement ?? C'est partis suivez moi


Un peu d'histoire tout d'abord. 
La basilique Saint-Denis est une cathédrale à part dans le patrimoine architectural religieux français. Ceci par la volonté d'un homme : l'abbé Suger (1081-1151). L'énergie et l'idéal religieux de ce prélat d'exception, qui fut aussi homme d'Etat, surent transformer une église romane en un monument gothique (ragrandi au XIIIe siècle). Nommé abbé de la riche abbatiale en 1122, il parvint à réunir des fonds suffisants pour réinventer l'architecture religieuse de son époque en appliquant un principe simple : la Foi par la Beauté. Pour croire, le peuple doit admirer, donc voir. Pour voir, il circulera dans un déambulatoire où l'on aura exposé des reliques dans de magnifiques reliquaires. D'où l'exigence d'espace et de lumière. Les vitraux - nécessairement très beaux - compléteront la tâche en apportant aux illettrés l'enseignement religieux et les règles d'édification morale. L'esprit du gothique était né. L'église carolingienne de l'abbaye est agrandie vers 1135. D'abord la façade, puis le chevet. Suger expose son projet au roi, mais décide de ne pas toucher à la nef carolingienne.
Un simple sanctuaire ne suffisait pas : l'abbé Suger a joué de ses amitiés avec le roi Louis VI le Gros, puis avec son fils, Louis VII, pour faire de son abbatiale une nécropole royale. Il a réussi : Saint-Denis est riche de plus de soixante-dix statues de marbre (orants ou gisants) qui font sa renommée. Suger a aussi bataillé pour en faire le lieu officiel du sacre des rois de France. Sur ce point, il a été pris de court par la cathédrale de Reims.
 
Pour commencer, voici les vues prise a l'intérieur de la cathédrale qui est ouvert au public et dont l'entrée est libre
 
 Voici la cathédrale telle que nous la voyons en arrivant. la façade de la basilique avec ses trois portails et son unique tour. La tour nord a disparu en 1846.
La nouveauté pour l'époque : la rosace centrale sur la façade et la disposition des trois portails sculptés.
 
 
 
 Lorsque nous entrons, voici ce qui nous accueille en premier. Un endroit magnifique, pleins de sérénité, de silence et de recueillement.
  Vue d'ensemble de la nef de la basilique Saint-Denis
 

Le déambulatoire et ses chapelles rayonnantes à peine marquées 
  Le chœur de Saint-Denis
 Élévations dans la nef avec le triforium ajouté
La nef, les élévations du côté nord et l'orgue de tribune 

 Voici un aperçu des vitraux que vous pouvez admirez en levant le nez.
   au détour, on peut apercevoir la   Chapelle rayonnante Saint-Cucuphas

 voici le haut de la chapelle de la photo ci dessus. Magnifique non??

 Encore quelque pas et nous voici devant la Chapelle rayonnante Saint-Pérégrin qui mérite bien son nom. On y trouve les célèbres vitraux de la Vie de Moïse (à gauche)
et des Allégories de saint Paul (à droite). ça vaut le coup d'œil
A gauche et a droite vous pouvez admiré le vitrail de l'enfance du christ qui est sur la droite et l'arbre de Jessé de la basilique. Il faut savoir que seul les deux panneaux du bas (photo de droite) date de l'époque de Suger (XIIe siècle) les autres sont du XIXe



 Et voici La rose du transept nord et la galerie supérieure qui date aussi du XIXe

 Maintenant admirez ce vitrail qui représente la vie des rois de France XIXe également
 Roi et reine dans la nef, côté nord
vitrail du XIXe siècle
Toutes les parties hautes de la nef sont
pourvues de ce genre de vitrail.
 
Dans le chœur vous pouvez admiré le tombeau de Dagobert.


 Maintenant, je vous invite a me suivre dans l'antre de la dernière demeure des rois de France depuis l'époque merovingienne. Pour cela vous devez sortir par une porte de la basilique et faire le tour par la droite ce qui va vous permettre d'une part d'admirer un autre coté de cette splendide architecture qui vaut le coup d'œil mais aussi de prendre vos billets pour rentrer dans la nécropole royale. pour cela, il vous faudra débourser 8E50. Et oui tout se paye. enfin rentré voici ce que l'on voit en premier
 un livre qui montre des gravures.
ah flute je fais une pause pour vous mettre un plan des tombes et gisant. J'en profite pour vous dire que les photos qui vont suivre sont un mélange de mes propre photos et de celle prise sur internet car malheureusement, cette visite n'étant pas prévue, je n'avais pas pris mon appareil du coup je les ai faite avec mon téléphone et certaine ne sont pas top  
voici le plan des tombes. Vous le trouverez facilement sur internet mais on vous en donne un a l'entrée
Voici les premières tombes, celle de l'époque merovingienne
je vous présente Clovis en bas  et son fils Childebert ci dessous
 

 La  reine Frédégonde célèbre pour ses querelles avec la reine Brunehaut
je ne vous remet pas le gisant du roi Dagobert que j'ai mis un peu plus haut.
 et voici Clovis II
Maintenant place au carolingiens
 

pépin le bref et sa femme Berthe dite berthe aux grand pied. je vous raconterais pourquoi on la surnommais comme ça plus tard et en dessous Charles Martel

  Voici Carloman et Louis III
je vais vous montré maintenant la tombe des capétiens. je ne les ai pas toute prise en photo a cause du monde ce jour la.
 Voici a gauche les gisants de Philippe IV le Bel et Philippe V a droite en haut vous avez Jeanne d'Evreux, Charles IV le Bel et Blanche
En bas a gauche je vous présente le mausolée de Louis XII et Anne de Bretagne, a droite Jeanne d'Aragon  et tout en bas voici Charles V et Jeanne de Bourbon





 


 Et voici le gisant de Isabeau de Bavière qui fut l'épouse de Charles VI


Et voici Charles VI dit le fou, qui a priori d'après les historiens aurait souffert de schizophrénie. Il était le fils de Charles V et de jeanne de Bourbon (photo au dessus)











 Et voici Louis VI le gros et Henri Ier a droite







je vous présente maintenant ceux qui je suppose vous parleront peut être plus. Car même si vous n'êtes pas une féru d'histoire, ses noms vous diront forcément quelque chose.

 Voici donc le tombeau de François Ier, successeur de Louis XII ainsi que sa première épouse Claude de France qui est la fille de Louis XII.
 Voici l'urne contenant le cœur de François Ier
 


Je vous présente maintenant le tombeau de Henri II, fils de François Ier et de son épouse Catherine de Médicis
et en dessous leur gisant


et voici  les gisant de Louis XVI et de son épouse Marie Antoinette qui vous le savez surement furent décapité a la révolution. Le 21 janvier 1793 pour le roi et le 16 octobre de la même année pour la reine. Leur dernière phrase fut pour Louis XVI " je meure innocent des crimes qu'on m'impute, je pardonne aux auteurs de ma mort et je pris dieu que mon sang ne retombe jamais sur la France. Pour Marie Antoinette , elle marcha sur les pieds du bourreau en montant l'escalier et lui dit "Monsieur, je vous demande excuse, je ne l'ai pas fait exprès."
Je vous emmène maintenant dans la crypte dont voici le plan
la repose les cercueils royaux dont Louis VII, Louis XVI et Marie Antoinette, Louis XVIII entre autre, ainsi que des cercueils princier. 
Cette crypte contient aussi  le cœur momifié de Louis XVII, fils de Louis XVI et Marie Antoinette, dont l'histoire fit couler beaucoup d'encre avec "l'affaire du petit prisonnier du temple."  La déposition solennelle du présumé cœur de Louis XVII a été organisée par le Mémorial de France à Saint-Denis lors d'une messe d’enterrement le 8 juin 2004. Ce cœur aurait été prélevé, en secret, par le chirurgien en chef de l'Hôtel-Dieu, Philippe-Jean Pelletan, au lendemain du décès de l'enfant du Temple. Placé dans un vase de cristal, le cœur s'est conservé puis desséché avec l'évaporation de l'alcool dans lequel il baignait.Passé de mains en mains, il intègre la basilique saint Denis dès 1975. Lors de la cérémonie du 8 juin 2004, le cœur de Louis XVII a été placé sous le médaillon représentant le portrait du jeune roi.
 
 
 


 Pour info La chapelle des Bourbons a été aménagée au XIXe siècle. Elle contient des cénotaphes, c'est-à-dire des monuments où le corps n'est pas présent. Le cénotaphe de Louis XVII fait partie de cette série réalisée par l'architecte Debret et fait face à celui de son frère aîné, mort prématurément peu de temps avant la Révolution.

 
 


  
  Voici d'autre cénotaphes: a gauche, vous aurez reconnu son faciès, je veux parlé d'Henri IV, en bas a droite voici les filles de Louis XV, a savoir médaillon du haut et de gauche a droite Louise, Elisabeth, Adelaïde et victoire

Pour aller plus loin, si vous voulez en savoir plus, il y'a pas moins de 42 rois, 32 reines, 63 princes et princesses et 10 grands serviteurs du royaume qui furent inhumés dans la basilique Saint-Denis jusqu’au XIXe siècle, cette nécropole des rois fait partie des ensembles funéraires les plus importants au monde. Ce statut n'a pas toujours été. En effet l'Abbaye de Saint Denis  a du s'imposer face à la concurrence, notamment de Saint-Germain-des-Prés, et l'a obtenu grâce à l'obstination de l'Abbé Suger et l'avènement de la dynasties des Capétiens.
70 gisants et tombeaux sculptés se trouvent dans la cathédrale de Saint-Denis, pour la plupart à leur emplacement d’origine. Les restes des rois étaient placés sous les gisants, avant que les révolutionnaires ne les profanent en 1793

     Depuis sa construction, au début du XIIIe siècle, la cathédrale basilique de Saint-Denis a subi de nombreux outrages. Outrages du temps mais aussi outrages des hommes. Les attaques intérieures les plus importantes sont celles effectuées lors de la profanation des tombeaux royaux par les révolutionnaires de 1793. Il faut savoir qu'un grand nombre de gisant ont été détruit ou n'ont jamais été réalisé  Charles le Chauve 840-877Eudes 888-898
Hugues le Grand, duc de France, † 956
Hugues Capet 987-996
Philippe Auguste 1180-1223
Louis VIII le Lion 1223-1226
Louis IX, ou Saint Louis 1226-1270 et Marguerite de Provence † 1295
Jeanne de Bourgogne, épouse de Philippe VI, † 1348
Jeanne d'Auvergne, épouse de Jean II le Bon
Charles VII 1422-1461 et Marie d'Anjou † 1463
Charles VIII 1483-1498
Henri IV 1589-1610
Louis XIII 1610-1643
Anne d'Autriche † 1666
Louis XIV 1643-1715
Marie-Thérèse d'Autriche † 1683
Louis, le Grand Dauphin † 1711
Louis, duc de Bourgogne, dauphin † 1712
Louis XV 1715-1774
Marie Leszczynska

Pour finir, je vous invite a sortir pour vous montrer des vues de l'Abbaye  a l'extérieur. En dessous, le coté nord de la basilique avec la "porte des Valois" c'est-à-dire le portail du bras nord du transept.
Au XIIIe siècle, on insère dans la façade du transept un portail qui, au vu de ses sculptures, daterait de 1160.



 a droite en haut Tympan du portail de droite de la façade principale
(Tympan du XIIe siècle, saccagé à la Révolution, restauré au XIXe siècle.) et a gauche Portail du bras nord du transept


 en haut a droite Tympan du portail de droite de la façade principale
(Tympan du XIIe siècle, saccagé à la Révolution, restauré au XIXe siècle.), au milieu Tympan du portail central. Le Christ est entouré des douze Apôtres. A droite le portail droite de la façade.
 
 
Et voila, je repart de cette basilique en ayant eu plein les yeux de toute ses merveilleuses chose que j'ai vu et que je voulais vous faire partager. En espérant que cela vous aura plu autant qu'a moi et que je vous aurais communiquer un peu de ma passion. Au prochain rendez vous










11 commentaires:

  1. Super Chris, quel beau reportage, les gisants sont magnifiques ... J'y suis allée il y a longtemps quand j'habitais sur Paris, et il serait bon que j'y retourne... histoire de me remémorer une bonne partie de l'histoire de France et de nos rois ! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je te remercie de ton passage ma lili. oui j'avoue que je suis assez contente du résultat quand même. et je suis ravis que ça plaise

      Supprimer
  2. Eh bien ! il y a de quoi voir dis donc. Je n'ai jamais visité Saint-Denis mais je crois qu'il faudra que je fasse le détour lors d'un prochain séjour parisien car cela paraît magnifique.
    Merci pour ce reportage :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si ça te dit et que tu aimes, c'est magnifique. Le souci c'est le prix et les groupes, perso je déteste ça, je préfère visité a mon rythme mais les groupes te bloque le passage et du coup tu vois rien

      Supprimer
  3. On voit que tu es passionnée et c'est encore plus intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup salhuna. Oui je suis passionné mais c'est beaucoup de boulot mais je l'ai voulu.. mais tout dépend de quoi je parle, j'ai mis moins longtemps avec la maison de hugo. Mais comme je veux faire ça bien, je m'applique a mettre du détail

      Supprimer
  4. Superbe reportage chris ! Je ne suis jamais allée à Saint-Denis et j'ignorais qu'il y avait autant de souverains enterrés (ou non) là-bas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et encore il y'a des trucs qui ont été détruit pendant la revolution.

      Supprimer
  5. Magnifique reportage photos Chris, bravo ! On ressent combien tu t'es investie et ta passion est vraiment communicative ! Les photos donnent un bel aperçu de la basilique et les vitraux sont absolument incroyables *_* Mille mercis, je me suis régalée ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je te remercie lupa de ce compliment. Cela me fait vraiment plaisir de voir que ce reportage vous ai plu. oui je m'investie beaucoup car je veux faire un truc vraiment bien. Du coup vos compliments me pousse a continué et a vous preparé encore de beaux reportages

      Supprimer