dimanche 27 novembre 2016

C'est Dimanche, on visite...

Et voici la fin du mois et le rendez vous de c'est Dimanche, on visite.. Comme vous le savez, c'est un rendez vous mensuel ou je vous emmène visité un lieu chargé d'histoire ou d'architecture, un trésor de notre patrimoine.

Ce mois ci, je tiens a vous emmené au porte de Paris, dans la ville de Chantilly pour la visite de son célèbre château. Et de faire la connaissance du duc d'Aumale, fils de Louis Philippe, dernier roi des Français. 

Pour démarré cette visite, comme d'habitude, on va le situé un peu, histoire de savoir ou on va. Le château de Chantilly se situe à Chantilly (Oise, France dans un site remarquable de la vallée de la Nonette, affluent de l'Oise. Il faut savoir que le train part de Paris et y va directement. Il faut savoir que le château qui existe actuellement n'est plus commun avec celui de l'époque. Je tiens a précisé aussi que certaine photos que je présente sont de moi, mais que j'en ai pris d'autre sur Internet, car certaine salles étaient fermé pour cause de restauration ce jour la. Surtout les appartements.
À l'exception du « Petit Château », construit au XVIe siècle par Jean Bullant, le château actuel est une reconstruction du XIXe siècle sur des plans de l'architecte Honoré Daumet pour l'avant-dernier fils du roi Louis-Philippe Ier, Henri d'Orléans, duc d'Aumale (1822-1897, héritier du domaine, qui y installa ses collections de peintures, de dessins et de livres anciens.

 Voici ce qui nous accueille a notre arrivée, superbe non?? par contre si vous voulez y aller, mettez des chaussures bien confortable, car les pavés font vite mal aux pieds et au jambes. Sur les deux photos du bas, différentes vues.

Un peu d'histoire,
Chantilly fut d'abord une ancienne forteresse médiévale cantonnée de sept tours et entourée de douves en eau, construite sur un terrain marécageux de la vallée de la Nonette qui contrôlait la route de Paris à Senlis. Le château appartenait primitivement à Guy de Senlis, « bouteiller » du roi Louis VI à la fin du XIe siècle. La famille ajouta à son patronyme le nom de cette fonction (Bouteiller de Senlis), et conserva le château jusqu'au XIVe siècle.
Pillée en 1358 par les Jacques, la forteresse est vendue en 1386 par Guy de Laval, héritier des Bouteiller, à Pierre d'Orgemont, ancien chancelier de Charles V. Celui-ci commence la reconstruction du château en 1386 qui sera achevée en 1394, après sa mort, par son fils Amaury ; cette famille le posséda pendant trois générations du XIVe au XVe siècle
En 1484, Pierre III d'Orgemont, sans enfant, lègue Chantilly à son neveu Guillaume de Montmorency (†1531). Je m'arrêté la, pour évité de vous ennuyé.

Juste pour savoir que la puissante famille de Montmorency a possédé le château du XVe au XVIIe siècles et y fait d'important travaux de modernisation.
 Image d'archiv
e, du grand et petit château au XVIIe siècle.
Sur cette photo, outre la cour, vous pouvez apercevoir la statue du connétable Anne de Montmorency.
C'est lui qui fait rénové la forteresse en 1528.
allez on entre: Voila, ce qui compose l'entrée qui se trouve a gauche sur la photo. Pour commencé la visite, on va tout droit. Anne de Montmorency fait aussi construire en 1551, au pied de la vieille forteresse la capitainerie ou petit château. Il fait aussi construire en 1538, la terrasse, photo ci dessus. A partir du XVIIe, jusqu'au XIXe siècle, le sort de chantilly est fortement enlacé a la famille de Condé dont le château devient la demeure principale. Photo du bas, le grand escalier, appelé vestibule d'honneur.

Voici sur les deux photos ci dessus et ci dessous la galerie des cerfs.

Vous pouvez admiré cette salle avec toute les peintures que le duc d'Aumale a acheté au cour de sa vie. il est appelé le musée de condé.  Sur la photo juste au dessus vous pouvez admiré le détail de la colonne de marbre que vous voyez en arrière plan sur la photo plus haut.  Sur les deux photos du bas le cabinet des livres qui contient environ 19 000, mais le duc d'Aumale en avait environ 60 000.


allez on passe dans les appartements. Le couloir, ça va y'a de la place. Savez vous que Molière a crée au château les précieuses ridicules et a joué Tartuffe au temps ou le château respirait la splendeur et la fête. Le grand condé y scelle sa réconciliation avec le roi Louis XIV en avril 1671.
Vers la fin de sa vie, le Grand Condé charge Mansart de restaurer l'intérieur du château, puis son fils, Henri Jules de Bourbon-Condé (1643-1709), dit « Condé Le Fol », lui fait moderniser le château et dépense des sommes énormes pour enlever tout caractère médiéval à l'ancien édifice. En 1721 les travaux sont achevés par Jean Aubert. De 1723 à 1726, ce dernier construit également pour Louis IV Henri de Bourbon-Condé (1692-1740), dit « Monsieur Le Duc », les Grandes Écuries. La photo ci après montre la galerie des actions demandé par le grand condé.





Sur les photos de dessus, voici la grande singerie et le salon de musique de la duchesse (photo avec la harpe) .
 
Je passe rapidement sur tout le reste et
 fait un bon en avant pour arrivé directement au duc d'Aumale
En août 1830, à la mort du 9e et dernier prince de Condé, Louis VI Henri de Bourbon-Condé, qui passait pour être le premier propriétaire foncier de France, c'est le jeune Henri d'Orléans duc d'Aumale son petit-neveu et filleul, avant-dernier fils de Louis-Philippe Ier, qui hérite de la quasi-totalité de son énorme patrimoine, en particulier du domaine de Chantilly, du fait que son fils unique le duc d'Enghien a été fusillé dans les fossés de Vincennes sur l'ordre de Bonaparte.
Arasé au niveau du rez-de-chaussée, le Grand Château a presque disparu.

 Voici différente vue du salon violet.
 Sur les photos ci dessous, vous pouvez voir sur la légende des photos ( prise sur internet) que c'est le salon du duc d'Aumale, et qu'il y 'est accroché 42 portraits de roi et de reine.



 Sur la photo du bas
voici la chambre qui si je me souviens bien est celle d'enfant. Le portrait sur le mur est celui de la duchesse d'Aumale.


Le salon d'Orléans expose la porcelaine de Chantilly. Cet ancien cabinet de dessins du duc d'Aumale présente certaines pièces fabriquées dans la manufacture de porcelaines. En fait, il s’agit plus d’une faïence fine, très rare et de ce fait, très recherchée.
Sous la monarchie de Juillet, le duc d'Aumale projette des travaux de reconstruction qu'il ne parvient pas à mener à bien car après la chute de la monarchie de Juillet, il prend le chemin de l'exil et réside de 1848 à 1870 à Twickenham, près de Londres, où il s'y emploie à réunir de très importantes collections de livres précieux (dont 800 reliures "aux armes", 760 manuscrits, 670 incunables, 1 460 imprimés de 1501 à 1550 et 9 150 imprimés du XVIIème au XIXIème siècles), peintures, dessins et objets d'art, conservés aujourd'hui à Chantilly. Il revient en France en 1871, veuf et ayant perdu ses deux fils jeunes. Il fit deux achats massifs de livres : en 1851 pour 133 0000 francs les 3 504 volumes de la bibliothèque paternelle au château de Bizy (Eure), composée notamment de celle du bibliophile italien Melzi (que lui avait léguée son acquéreur Franck Hall Standish), puis en 1852 les "épaves" de celles du palais des Tuileries et du château de Neuilly.
De 1876 à 1882, le duc fait reconstruire le château sur les anciennes fondations, sur les plans de l'architecte Honoré Daumet et y place et enrichit encore ses considérables collections.

Voici une autre photo de la chambre, que vous pouvez admiré sous un autre angle plus haut avec le portrait de la duchesse d'Aumale. Sur la photo du bas, la salle de bain de la duchesse. Comme vous pouvez le lire, elle est ouverte sur la chambre. Voici le secrétaire qui fait partie de la chambre du duc.
deuxième photo du bas au centre le salon de Guise abrite des portraits de famille dont celui du duc d’Aumale âgé de neuf ans, soit un an après qu’il a hérité de Chantilly, et ceux de ses deux fils, Louis d’Orléans et François. Cette salle a été rebaptisée en 1872, après la mort du second fils du duc d’Aumale, François, duc de Guise. Ci contre a gauche cette ancienne antichambre, appelée tout d’abord « Salon des Condé » par le duc d’Aumale en raison du grand nombre de portraits des princes de Condé qui y sont exposés. Elle a été rebaptisée « Salon de Condé », en mémoire de Louis d’Orléans, prince de Condé, fils aîné du duc d’Aumale, mort à 21 ans de maladie lors d’un voyage en Australie.

 
Le 7 mai 1897 Henri d'Orléans, veuf et sans enfants, mourait dans son domaine sicilien du Zucco ; il avait légué cet ensemble unique à l'Institut de France en créant la Fondation des Princes de Condé en 1886, ce qu'il justifie ainsi dans son testament (3 juin 1884) :
« Voulant conserver à la France le domaine de Chantilly dans son intégrité, avec ses bois, [...], ses édifices et ce qu’ils contiennent, trophées, tableaux, livres, archives, objets d’art, tout cet ensemble qui forme comme un monument complet et varié de l’art français dans toutes ses branches et de l’histoire de ma patrie à des époques de gloire, j’ai résolu d’en confier le dépôt à un corps illustre [...] qui, sans se soustraire aux transformations inévitables des sociétés, échappe à l’esprit de faction, comme aux secousses trop brusques, conservant son indépendance au milieu des fluctuations politiques. »
« Cette maison que j'ai bâtie, où j'ai vécu, je veux qu'elle disparaisse avec moi. Non qu'elle soit démolie ni transformée radicalement (...). Aspect extérieur, silhouette, disposition générale, rien ne sera changé, mais ce ne sera plus une maison. Nul n'y habitera, hors le personnel de service dans les logements prévus par moi et aménagés selon mon désir. Ne subsisteront que la chambre de ma femme et la mienne (...). Le château ne sera plus qu'un musée et un lieu de travail. Je veux qu'y aient accès tous ceux qu'attirent des collections, des archives, une bibliothèque dont je ne crois pas qu'elles soient médiocres ».

Voici une autre salle avec les galeries de peintures.




 Le Château de Chantilly comprend une chapelle où il est possible d’admirer ce monument à la mémoire du prince Henri II de Condé. Il fut érigé en plusieurs étapes. On trouve d’abord les six figures et les bas-reliefs de bronze commandés en 1648 par le Grand Condé et installés à l’origine à Paris dans l’église Saint-Paul-Saint-Louis. Puis en 1659, quatorze bas-reliefs furent rajoutés. Sauvé de la fonte en 1791 par Alexandre Lenoir, le monument fut rendu aux Condé en 1816 et installé par le duc d’Aumale dans la chapelle du château en 1885. Photos du haut chapelle du prince Henri II de Condé.
 
Il faut savoir que le château de chantilly possède un musée du cheval
 
 Voici l'extérieur et une partie des intérieurs que vous pouvez admiré en allant visité ce magnifique musée.
Pour finir, deux images du duc d'Aumale. Un portrait de lui jeune homme et un buste signé Paul Dubois, plus âgé.

Voici que s'achève notre visite sur le château de Chantilly que j'espère avez apprécié. Je vous donne quelques renseignements si jamais l'envie vous prenait de visité se château.  
 
Voici les horaires d'ouvertures:

Haute saison

Du 26 mars au 1er novembre inclus
Ouvert 7J/7
10h-18h / 20h pour le parc
 

Basse saison

Du 2 novembre au 25 mars inclus
Tous les jours sauf le mardi
10h30-17h / 18h pour le parc
 
Le Domaine de Chantilly est ouvert les jours fériés.
 
 
Ainsi que les tarifs:

Billet Domaine

Passez une journée à Chantilly et découvrez l'ensemble du domaine avec un seul billet !
Le Billet Domaine donne accès au château, au parc, aux grandes écuries et au musée du cheval.
En bonus :
  • Audioguide gratuit (adulte / enfant) proposé pour la visite du château
  • Démonstrations de dressage (30 min) proposées par les cavalières dans les grandes écuries
Billet valable 1 an à partir de la date d’achat (en dehors des journées de privatisation suivantes : Journées des Plantes et Arts & Élégance.
Plein tarif : 17€ / Tarif réduit : 10€

Billet Parc

D'une superficie de 115 hectares le parc regroupe 3 jardins différents : un jardin à la française dessiné par Le Nôtre, un jardin anglo-chinois et un jardin anglais. Vous apprécierez ses espaces verts à perte de vue, ses fabuleux jardins et ses nombreuses animations pour petits et grands (aire de jeux, labyrinthe, enclos à kangourous...).
Billet valable 1 an à partir de la date d’achat (en dehors des journées de privatisation suivantes : Journées des Plantes et Arts & Élégance.
A l'occasion du Tour de France, tarif unique de 5€ pour le parc le dimanche 24 juillet
Plein tarif : 8€ / Tarif réduit : 5€
En basse saison de novembre à mars le tarif réduit s'applique à tous les visiteurs.

Billet Famille

Billet disponible uniquement dans nos points de vente sur place.
Un tarif unique pour les familles (2 adultes / 2 enfants) qui souhaitent visiter l’ensemble du domaine (château, parc, grandes écuries et musée du cheval).
Tarif (2 adultes / 2 enfants) : 45€

 

Spectacles équestres

 

Billet Spectacle

Donne accès aux grandes écuries, au musée du cheval + spectacle équestre. Gratuit pour les enfants de moins de 3 ans installés sur les genoux de leurs parents.
Plein tarif : 21€ / Tarif réduit : 17,50€

 

Billet Domaine + Spectacle

Donne accès à l'ensemble du domaine (château, parc, grandes écuries, musée du cheval) + spectacle équestre. Gratuit pour les enfants de moins de 3 ans installés sur les genoux de leurs parents.
Plein tarif : 30€ / Tarif réduit : 22€

 

Animations dans le parc


  • Balade en petit train (d'avril à fin octobre) :
Départs à 11h - 12h - 14h - 15h - 16h - 17h
Plein tarif : 5,5€ / Tarif réduit: 3,5€
  • Voiturettes (d'avril à fin octobre) :
9 voiturettes électriques sont disponibles à la location de 11h à 18h
7 véhicules 4 places / 2 véhicules 6 places
Tarif : 32€ / heure

 

Visite Guidée

Visite guidée des appartements privés du duc et de la duchesse d’Aumale.
Réservation à effectuer sur place.
Durée : 45 min
Tarif : 3€/personne (adulte / enfant) en supplément du billet d’entrée 
je ne vous ai pas recopié les abonnements annuels.
 
je vous retrouve le mois prochain pour le prochain rendez vous de c'est Dimanche, on visite. A bientôt

12 commentaires:

  1. Encore une très belle visite ! Quelle bibliothèque !! Même si la photo est sombre on se rends bien compte du gigantisme. Superbe. Vivement le mois prochain (enfin si tu arrives à faire un billet avec les fêtes bien sûr lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci de ta venue tautiton. a voir si j'y arrive, je serais en vacance ça devrait le faire.

      Supprimer
  2. Merci Chris, beau travail d'investigation ...J' y suis allée quand j'étais alors parisienne et j'en garde un beau souvenir ! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci du compliment ma licorne, j'y suis allé deux fois. Au château il y'a quelques années et au musee du cheval l'an dernier avec ma copine qui habite a coté.

      Supprimer
  3. Dis donc, il nous bat tous en matière de craquages livresques le duc d'Aumale ! xD

    Très beau billet chris, ce château est magnifique ! Merci pour la visite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci neko de ta visite. Oui il nous bat a pleins de couture

      Supprimer
  4. Ce château est magnifique !! Très belle visite, merci chris de nous faire découvrir ces lieux historiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t en prie salhuna. Je suis ravis que vous aimiez ce rendez vous

      Supprimer
  5. C'est vrai que le château de Chantilly est magnifique et tu me donnes bien envie d'y retourner :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi aussi j'y retournerais bien pour visité les pièces que je n'ai pas vu

      Supprimer
  6. Magnifique ce château *_* Et les intérieurs font également beaucoup d'effet, tu as vraiment dû te régaler !!! Et comme toujours, tu nous as envoyé du rêve avec ce billet ! Mille mercis à toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vois que tu prend autant de plaisir a voir cette chronique que moi a la faire. Bon désolée, il n'y aura pas de c'est dimanche, ce mois ci pour cause de fete. rdv fin janvier

      Supprimer