jeudi 13 avril 2017

Un avion sans elle de Michel Bussi

RESUME: Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l'identité de l'unique rescapé d'un crash d'avion, un bébé de 3 mois ? Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les média ont baptisée Libellule. Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'histoire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.
Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu'à ce que les masquent tombent......

MON AVIS: Comme d'habitude, dans un livre de Bussi, on rentre directement dans l'histoire sans devoir se farcir 50 pages qui ne vont servir a rien si je puis dire.
C'est le 4e que je lis de cet auteur et je dois dire que je ne m'en lasse pas, car j'adore sa plume, sa façon de nous emmener ou il veut, de nous donner un ou deux détails sans en dire trop histoire de nous faire réfléchir un peu. Sa façon de nous faire triturer les méninges et ensuite, on peut dire qu'une chose: encore!!
Ce roman est séparé en partie: d'un coté, on a marc le frère d'Emilie qui nous raconte son point de vue et de l'autre le journal de Grand Duc, le détective qui a été assassiné. Cette façon de faire est cher a Bussi qui avait pratiqué la même chose avec Nymphéa noir. Je dois dire que cependant je n'ai pas été aussi surprise de la fin que dans ses autres livres. Est ce que c'est parce que je commence a être habitué a sa façon de faire?
Ne croyez pas que j'avais tout deviné jusqu'à la moindre ligne, bien sur que non. C'est juste que je me doutais de certains trucs qui paraissaient pour ma part bien évident si on prend le temps de réfléchir trois secondes.
Cela n'enlève pas du tout a la qualité de l'ouvrage qui reste un très bon cru et que j'ai adoré; lu en même pas 4 jours tellement sa plume est accrocheur. Bussi a une façon comme je l'ai déjà dis dans une autre chronique, de nous emmener la ou il veut, d'appuyer sur les bons boutons au bon moment et de faire en sorte que ses personnages nous attirent dans un bon sens ou pas d'ailleurs.
Après pas d'autres choix que d'en redemander! C'est un auteur que j'adorerais rencontré tiens pour lui demander comment il fait, pour nous subjuguer jusqu'au bout et de rester sur ses fesses quand on tourne la dernière page? Celui ci de déroge pas a la règle et on reste la bouche ouverte, sur les dernières 50 pages. Un bon cru que je ne peux que recommander.


2 commentaires:

  1. Je n'avais pas été plus conquise que ça par Maman a tort, mais on m'a beaucoup recommandé celui-ci qu'il faudrait que je tente :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai maman a tort dans ma pal. On dit que c'est pas son meilleur. Moi j'ai adoré nymphéa noir et n'oublier jamais

      Supprimer