dimanche 17 juin 2018

La mort en tête de Sire Cedric

RESUME: Le duo d’enquêteurs Eva Svärta / Alexandre Vauvert est en bien mauvaise posture…

Ils traquent sans relâche les tueurs psychopathes, mais cette fois ce sont eux les proies d’un criminel sadique. Le suspense est à couper le souffle, le lecteur n’aura pas une seconde de répit.

Tout commence en banlieue parisienne, la séance d’exorcisme d’un enfant de huit ans a tourné au drame. Eva Svärta, policière à la Brigade criminelle, enceinte de quatre mois, se rend sur les lieux. Est-ce un accident ? Comment est vraiment mort cet enfant ?
Sur place, la policière rencontre Dorian Barbarossa. Un journaliste à sensation qui vit depuis des années avec une balle de calibre 22 dans le crâne.

Eva Svärta ne se doute pas encore de la descente aux enfers qui l’attend…

MON AVIS: C'est avec un grand plaisir que je me suis plongé dans cette nouvelle aventure avec Eva et Alexandre. Et il faut bien le dire, ça ne chôme pas pour eux.  On les retrouve quelques mois après le précédent tome. Eva est enceinte de 4 mois et tout va pour le mieux dans sa vie privée.
Pour ce qui est du boulot, on peut pas en dire autant, car dés les premiers chapitres, on fait connaissance avec un psychopathe dont on connait l'identité dés le début. Dommage me direz vous. Il est vrai que l'on préférait sans doute ne pas connaitre l'identité du tueur, mais j'ai envie de vous répondre que c'est comme Colombo, le génialissime de l'histoire ce n'est pas de découvrir qui est le tueur mais comment Colombo arrive a savoir qui c'est.
Bon ici, rien a voir avec Colombo, je vous rassure (bien que j'adorais cette série). On suit donc notre duo dans leur péripétie face au taré qui leur colle aux basques. Ils deviennent la cible de tout le monde, le fou, la police etc. et sont obligé de fuir constamment. Je vous laisse savoir pourquoi.
Ce livre est une vrai pépite et une petite bombe, tant on a peur que tout nous pette a la figure. On ne sait pas a quoi on va s'attendre et j'ai retenu mon souffle un nombre incalculable de fois tant j'ai eu peur pour nos héros. L'auteur est vraiment machiavélique et un brin sadique avec ses personnages il faut bien le dire. Bon pas trop quand même, mais assez pour nous faire dresser les cheveux sur la tête!
L'auteur ne nous prive pas non plus de suspens, de poursuite et tout cela sans temps mort. Un condensé de 100 a l'heure qui une fois commencé ne s'arrête plus. C'est l'autoroute sur tout le livre ou presque.
Comme vous vous en doutez, j'ai adoré cet opus et je me demande si sire Cédric compte nous en faire un autre. Si c'est le cas, je réserve le mien direct.  

5 commentaires:

  1. C'est cool de voir qu'une fois de plus tu n'as pas été déçue ! Et c'est encore une raison supplémentaire pour me pousser à découvrir enfin cet auteur !!! Je suis sûre que l'on aura l'occasion d'en reparler à ce moment-là ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. fais moi signe quand tu l'auras découvert. je serais ravie d'en discuter avec toi. Bise lupa

      Supprimer
  2. Pas encore eu l'occasion de commencer cette série, mais j'avais bien aimé Du feu de l’enfer et L'Enfant des cimetières.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour merci de ton passage, marinette. Moi j'avais essayé l'enfant des cimetières mais j'avais abandonner. Ce qui fait que pendant très longtemps, je n'ai rien tenté d'autre de cet auteur ce qui fut très dommage. Mais ça va, je me suis bien rattrapé

      Supprimer