mardi 11 avril 2017

La reine Margot d'Alexandre Dumas

RESUME: Des " noces vermeilles " de Marguerite de Valois et Henri de Navarre, prélude au massacre des protestants, à la mort de Charles IX baignant dans une rosée de sang, les deux années qui s'écoulent comptent parmi les plus cruelles de l'histoire de France. Guerres civiles de religion, luttes d'influence au sein de la famille royale, complots et assassinats politiques forment la trame sombre sur laquelle se détache la figure de Margot. Beauté incomparable, dame galante, cette fille de France est aussi une femme de lettres doublée d'une redoutable politique ; Marguerite est avant tout une Valois, fille de roi, sœur de roi, femme de roi. Et le brave La Mole, ce jeune gentilhomme protestant réfugié dans l'alcôve royale pour échapper à ses assassins la nuit de la Saint-Barthélemy, sait que l'amour qu'il voue à cette perle le précipitera au cœur d'intrigues de pouvoir où la vie d'un homme n'a guère de poids.

MON AVIS: Honte a moi, qui suit une fan de l'histoire, je n'avais jamais lu "la reine margot". La chose est faite a présent.
Bien que ce livre porte le nom de la reine de Navarre, épouse première du futur Henri IV, ce n'est pas elle, l'héroïne de ce roman qui a, a mon sens une nature très politique.
Le contexte historique de ce livre est le massacre de la saint Barthélémy, juste après le mariage de Marguerite de Valois avec Henri de Navarre. On suit donc tous les protagonistes connu de l'histoire tel que le roi Charles IX qui a une ambivalence pendant tout le livre, c'est a dire jusqu'à sa mort: Je veux dire par la qu'il est tantôt charmant, agréable et puis après il devient capricieux voir dangereux. On retrouve Catherine de Médicis la pro des poisons dans le livre qui est très superstitieuse. A priori, d'après les historiens, Dumas a beaucoup grossit le trait pour la rendre vraiment détestable.
S'ensuit aussi les personnages de La Mole et de Coconnas qui ont bien existé a cette époque mais était complètement différent apparemment. Dumas c'est inspiré de leur vie pour écrire son roman. J'ai beaucoup apprécié ce duo qui sont a mon sens  les vrais héros de ce livre. L'auteur a quand même pris beaucoup de liberté avec la vérité historique, mais on ne s'en plein pas car l'ensemble tient bien la route. Il est a noter quand même que Navarre et la reine Margot était beaucoup moins heureux ensemble que dans le livre et qu'a priori, la reine avait beaucoup moins de panache!! Ce livre est donc fait d'intrigue, de complot, de médisance et de guerre aussi. Un livre que j'ai quand même beaucoup apprécié même si justement il traite de guerre.
L'auteur a réussis a captiver son lecteur, en le prenant dans ses filets dés les premières pages et on redemande avec plaisir. Mais bon si pour ma part la magie a opéré, je ne veux pas faire grincer des  dents, mais mon préféré reste quand même le comte de Monte Cristo!!

5 commentaires:

  1. Mon préféré reste aussi Le comte de Monte Cristo et de loin! Mais je garde quand même un bon souvenir de La reine Margot :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis d'accord avec toi>. rien ne vaut ce cher dantès

      Supprimer
  2. Je trouve passionnants les romans couvrant la période de la Saint Barthélémy ! Je n'ai pas encore lu celui-ci, mais j'aime tellement la plume de Dumas que je le lirai un jour, ainsi que Le comte de Monte Cristo, bien évidemment ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si tu aimes cette époque, je te conseille les excellents livres de Simone Bertière, les reines au temps des Valois qui sont géniaux

      Supprimer
    2. C'est noté ! Merci du conseil :)

      Supprimer